Règles abondantes : impacts au quotidien

Les règles abondantes ont un impact négatif sur de nombreux aspects de la vie sociale, familiale et sexuelle des femmes. Les conséquences physiques incluent fatigue et anémie, notamment liées à une carence en fer. Les règles abondantes jouent également sur l’humeur, peuvent générer un manque de confiance en soi, de l’anxiété voire même être à l’origine d’une dépression. Au quotidien, certaines femmes prétextent une maladie pour justifier une absence professionnelle, se privent de sorties entre amis, d’un cours de gym, sans parler de la peur constante de la fuite.1,2
Une récente étude réalisée auprès de 1000 femmes ayant ou ayant eu des règles abondantes a ainsi mis en évidence 2 :

L’impact émotionnel des règles abondantes

  • 92 % d’entre elles se sentaient irritables ou d’humeur maussade
  • 78 % rapportaient un manque de confiance en elle
  • 74 % ressentaient de l’anxiété
  • 69 % avaient déjà eu un épisode dépressif

L’impact physique

  • 62 % affirmaient que leur bien-être physique est affecté par les règles abondantes
  • 87 % des femmes ressentaient une extrême fatigue
  • Près d’1 femme sur 2 (49 %) était anémiée

L’impact professionnel

  • 48 % s’étaient déjà absentées du travail en raison de leurs règles abondantes. Sur les 12 derniers mois elles rapportent en moyenne 3 jours d’arrêts de travail pour ce motif

L’impact social

  • 30 % de ces femmes avaient déjà dû arrêter une activité ou un sport durant leurs périodes de règles abondantes
  • 58 % ne se sentaient pas capables de mener leurs activités habituelles pendant au moins 1 jour par cycle
  • 43 % avaient déjà annulé un repas prévu à l’extérieur avec des amis
  • 72 % affirmaient que leur vie sexuelle était affectée par les règles abondantes

De plus, 1 femme sur 2 n’avait jamais consulté de gynécologue pour leurs règles abondantes et 62 % ne réalisaient pas qu’il s’agissait d’un réel problème médical.
Si vous planifiez vos activités en fonction de vos règles, c’est qu’il est temps d’agir.

Références biblio
1. Fraser IS, et al. Prevalence of heavy menstrual bleeding and experiences of affected women in a European patient survey. Int J Gynaecol Obstet. 2015;128(3):196-200
2. Etude conduite par Opinium Research, entre juillet et août 2017, en Grande-Bretagne, auprès de 1 000 femmes souffrant de règles abondantes. Etude financée par Hologic.

Information sur l’usage des cookies
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies et sur la manière dont vous pouvez modifier vos paramètres. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
 
X
Votre avis compte! Participez à l’amélioration du site en répondant à quelques questions. OuiNon
Retrouvez le questionnaire dans le menu en haut de l'écran