Ablation de polypes (polypectomie) et fibromes (myomectomie)

La polypectomie est une intervention chirurgicale qui consiste à enlever un ou plusieurs polypes tout en conservant l’utérus. Pour l’ablation des fibromes, on parle de myomectomie. Ces techniques peuvent donc être indiquées chez les femmes qui souhaitent encore avoir des enfants. 1,2

Ce traitement peut vous être proposé si vous n’êtes pas enceinte, que vous n’avez pas de maladie inflammatoire pelvienne, de tumeur maligne du col de l’utérus ou de cancer de l’endomètre précédemment diagnostiqué.

Résection hystéroscopique

Différentes techniques par voies naturelles (par le vagin) peuvent être utilisées pour les ablations de polypes ou fibromes qui se développent dans la cavité utérine et à condition qu’ils ne soient pas trop gros (< 4 cm). 2 On parle alors de résection hystéroscopique : les instruments chirurgicaux sont introduits à travers le col utérin via un tube muni d’une mini-caméra permettant de contrôler l’intervention.1 La procédure est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale, locorégionale ou générale. Vous pourrez donc rentrer chez vous le jour même. Parmi ces techniques, on distingue les morcellateurs, les anses à résection et les ciseaux et pinces. 3,4,5

  • Morcellateurs
    Il s’agit d’une intervention mini-invasive utilisée pour retirer les polypes et les fibromes. Le gynécologue introduit un instrument dans l’utérus à travers le vagin, qui « découpe » les polypes ou fibromes en petits morceaux qui sont ensuite aspirés. 3
    Cette technique, dite mécanique, n’utilise pas de courant électrique et permet donc de préserver l’intégrité de l’endomètre et faciliter ainsi les chances de grossesse future. 6,7
    Il faut en moyenne une dizaine de minutes pour retirer un polype endométrial et une quinzaine de minutes pour retirer un fibrome sous-muqueux. 8
    Vous pouvez la plupart du temps reprendre vos activités quotidiennes le jour suivant l’intervention.
    Vous souhaitez en savoir plus sur les morcellateurs ?
  • Anses à résection
    Il s’agit d’une autre technique chirurgicale mini-invasive pour retirer les polypes ou fibromes. Un courant électrique passe à travers l’instrument introduit dans l’utérus via le vagin et permet de fragmenter le polype ou le fibrome en copeaux.5 Il faut en moyenne trente minutes pour retirer un polype endométrial et une quarantaine de minutes pour retirer un fibrome sous-muqueux. 8
    Vous pouvez généralement reprendre vos activités quotidiennes le jour suivant l’intervention.
  • Ciseaux et pinces
    Le polype ou le fibrome est sectionné au niveau de sa base d’implantation puis extrait à l’aide d’une pince.5

Autres voies

Selon le nombre, la localisation et la taille des polypes / fibromes, la résection peut également se faire par d’autres voies 1,2 :

  • Par cœlioscopie, s’il y a moins de 3 fibromes, et taille raisonnable (< 8 cm) ; cette technique permet d’éviter d’ouvrir la paroi abdominale : les instruments chirurgicaux sont introduits par de petites incisions au niveau de la paroi de l’abdomen et le fibrome est sorti du ventre en petits morceaux.
  • Par voie abdominale (laparotomie) si les fibromes sont très nombreux et très gros.

Ces interventions nécessitent une anesthésie générale ou péridurale. 2

Embolisation utérine

Pour les fibromes utérins, l’embolisation utérine peut être une alternative à la chirurgie.2
Cette technique consiste à introduire via une artère de la cuisse, de petites billes résorbables qui vont boucher les vaisseaux sanguins qui nourrissent le fibrome. Ce dernier ne pourra plus grossir, il va diminuer et ne saignera plus. L’intervention nécessite une hospitalisation de trois jours et une péridurale.
Cette technique n’est pas recommandée si vous envisagez de tomber enceinte par la suite car elle peut avoir un effet sur votre fertilité. 9

Références bibliographiques
1. CNGOF. Sous la direction du Pr Jacques Lansac. Coordonné par le Dr Nicolas Evrard. Le grand livre de la gynécologie. Editions Eyrolles 2013. Pages 192-193, 237, 260, 263, 267.
2. CNGOF. Fiche d’information des patientes. Myomectomie.
3. Deffieux X, et al. Morcellement hystéroscopique : technique MyosureTM. J Gynecol Obstet Biol Reprod. 2013;42(1):86-90.
4. Clinical Gate. Bradley LD. Diagnostic and Operative Hysteroscopy: Polypectomy, Myomectomy, and Endometrial Ablation. https://clinicalgate.com/diagnostic-and-operative-hysteroscopy-polypectomy-myomectomy-and-endometrial-ablation/ Consulté le 13.11.2017
5. Le Tohic A et al. Hystéroscopie : matériel, techniques, nouvelles énergies.
6. Scheiber MD et al. A Prospective Multicenter Registry of Patients Undergoing Hysteroscopic Morcellation of Uterine Polyps and Myomas. J Gynecol Surg 2016;32(6):318-23.
7. Bhalani V et al. Fertility Outcomes After Hysteroscopic Morcellation of Intrauterine Leiomyomas and Polyps. J Reprod Med 2016;61:327–35.
8. Emanuel MH, Wamsteker K. The Intra Uterine Morcellator: A new hysteroscopic operating technique to remove intrauterine polyps and myomas. Journal of Minimally Invasive Gynecology 2005;12:62-66.
9. HAS. Myomectomie vaginale. Rapport d’évaluation technologique. Juin 2008.

Avantages

  • Réduit les saignements
  • Convient aux femmes qui souhaitent avoir des enfants
  • L’utérus reste intact
  • Rétablissement rapide

Inconvénients

  • Nécessite une anesthésie locale ou générale
  • Plusieurs interventions parfois nécessaires
  • Nécessite toujours une contraception après l’opération

Caractéristiques

  • Pour

    Polypes ou fibromes

  • Type de traitement

    Chirurgie mini-invasive

  • Durée

    Variable selon la taille de la pathologie et le dispositif utilisé

  • Grossesse ultérieure

    Toujours possible

  • Rétablissement

    Quelques jours

Questions fréquentes

  • Comment les polypes et les fibromes sont-ils retirés ?

    Les femmes qui souffrent de règles abondantes en raison d’un polype ou d’un fibrome peuvent se les voir retirés via une intervention mini-invasive sous hystéroscopie. De nouvelles techniques mini-invasives existent, où vous pourrez être traitée en ambulatoire.

  • Qu’est-ce qu’un fibrome ?

    Les fibromes, aussi appelés myomes, sont des boules de muscle (tumeurs bénignes) qui apparaissent au niveau de l’utérus. Ils peuvent varier en taille (de la taille d’un pépin de pomme à celle d’un pamplemousse) et en nombre. Il existe différents types de fibromes selon leur localisation.

  • Quels sont les symptômes d’un fibrome ?

    Les fibromes peuvent être responsables de symptômes tels que des règles abondantes entraînant une anémie, des saignements entre les règles (métrorragies), une sensation de poids dans le petit bassin, plus ou moins douloureuse, de douleurs lors des rapports sexuels, d’envies fréquentes d’uriner… en cas de complications, les fibromes peuvent également affecter votre fertilité. Si toutefois vous tombez enceinte, les fibromes peuvent être responsables de douleurs et augmenter le risque de fausses couches, de menace d’accouchement prématuré et d’accouchement par césarienne.

  • Qu’est-ce qu’un polype ?

    Les polypes sont des excroissances de muqueuse. Il s’agit d’une pathologie bénigne due à une prolifération de l’endomètre. Ils peuvent être localisés dans l’utérus ou le col utérin. Le risque de développer un polype augmente avec l’âge, en cas d’hypertension, de surpoids ou d’utilisation de tamoxifène (un médicament contre le cancer du sein).

Témoignages
    • Sarah*, 27 ans On m’a diagnostiqué un fibrome
      Mes règles avaient toujours été normales. Jusqu’à il y a 3 ans. Je pensais que ça allait passer mais ça n’a fait qu’empirer. Je suis finalement allée voir mon gynécologue.
    • Françoise*, 58 ans J’avais plusieurs fibromes
      Mes règles ont progressivement empiré au fil des ans, avec l’âge. Je me sentais tellement fatiguée tout le temps. Et lorsque vous êtes fatiguée, vous sentez que vous n’êtes pas dans un bon état d’esprit !
     

    * Les prénoms et les photographies ont été modifiés pour préserver la confidentialité des patientes.

    Information sur l’usage des cookies
    Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies et sur la manière dont vous pouvez modifier vos paramètres. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
     
    X
    Votre avis compte! Participez à l’amélioration du site en répondant à quelques questions. OuiNon
    Retrouvez le questionnaire dans le menu en haut de l'écran