Curetage

Le curetage est la seule technique chirurgicale permettant de préserver la fertilité de la patiente. 1,2
Ce traitement peut donc vous être proposé si vous avez des règles abondantes d’origine fonctionnelle (aucune cause pathologique identifiée) et que vous souhaitez encore avoir des enfants. 2
L’intervention, réalisée à l’aveugle, consiste à enlever une partie de la muqueuse utérine, par grattage avec une curette (un instrument long terminé par un anneau plus ou moins tranchant). Le contenu de l’utérus est ensuite aspiré. 1,3,4

Références bibliographiques
1. CNGOF. Lucot JP, et al. Prise en charge des ménométrorragies. Thérapeutique chirurgicale des pathologies fonctionnelles. J Gynecol Obstet Biol Reprod. 2008;37(Suppl 8):S398-404.
2. CNGOF. Roman H, et al. Prise en charge des ménométrorragies. Hiérarchisation des stratégies thérapeutiques pour ménométrorragies avec ou sans désir de grossesse. J Gynecol Obstet Biol Reprod. 2008;37(Suppl 8):S405-17.
3. CNGOF. Sous la direction du Pr Jacques Lansac. Coordonné par le Dr Nicolas Evrard. Le grand livre de la gynécologie. Editions Eyrolles 2013. Page 236.
4. Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (Québec). Techniques d’ablation de l’endomètre dans le traitement des saignements utérins anormaux. 2002.

Avantages

  • Réduit les saignements
  • Convient aux femmes qui souhaitent avoir des enfants

Inconvénients

  • Technique ancienne à efficacité limitée (≤ 50 %)
  • Traitement non définitif
  • Nécessite une anesthésie loco-régionale ou générale

Caractéristiques

  • Pour

    Règles abondantes

  • Type de traitement

    Chirurgie mini-invasive

  • Durée

    15 à 30 minutes

  • Grossesse ultérieure

    Toujours possible

  • Rétablissement

    Quelques jours

Témoignages
    • Valérie*, 44 ans Je peux courir et nager de nouveau depuis mon traitement
      Mes règles m’ont rendue malheureuse pendant de nombreuses années. J’ai toujours eu des règles abondantes pendant une semaine, et en plus de ça, mes cycles étaient plus courts que pour la plupart des femmes, ils ne duraient que 21 jours.
    • Caroline*, 32 ans Je suis toujours en quête d’une solution pour mes règles abondantes
      Je n’ai pas compris ce qui m’arrivait lorsque j’ai eu mes premières règles après l’accouchement. Mes règles étaient soudainement devenues très abondantes, il y avait du sang partout. J’avais l’impression d’avoir des contractions, même si naturellement c’était impossible.
    • Brigitte*, 51 ans Depuis mon ablation de l’endomètre, je n’ai plus de règles et plus de douleurs
      J’étais au bout du rouleau. J’avais des douleurs terribles dans le dos et au ventre que les médicaments ne pouvaient pas soulager. J’ai eu des règles abondantes non-stop pendant presque un mois entier, je me sentais vidée, misérable, alors je suis finalement allée voir mon médecin.
    • Marie*, 47 ans J’ai une anémie à cause de mes règles abondantes
      Parfois je fais des allers-retours aux toilettes pendant des heures. D’ordinaire, je suis quelqu’un de plutôt sociable, qui a confiance en elle, mais dans ces moments-là je ne me reconnais pas, je suis très embarrassée.
     

    * Les prénoms et les photographies ont été modifiés pour préserver la confidentialité des patientes.

    Information sur l’usage des cookies
    Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies et sur la manière dont vous pouvez modifier vos paramètres. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
     
    X
    Votre avis compte! Participez à l’amélioration du site en répondant à quelques questions. OuiNon
    Retrouvez le questionnaire dans le menu en haut de l'écran