Hystérectomie

(Ablation de l’utérus)

L’hystérectomie est une intervention chirurgicale qui consiste à enlever l’utérus. Il s’agit d’un traitement radical et irréversible : même si les ovaires sont laissés en place, il n’est plus possible de tomber enceinte après l’intervention. L’hystérectomie peut donc être proposée en dernier recours, en cas d’échec des autres traitements médicaux et/ou chirurgicaux (pour le traitement des règles abondantes, des fibromes, de l’endométriose, des prolapsus utérins, des douleurs pelviennes, des cancers de l’utérus ou des ovaires). 1,2

L’intervention peut être réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale (péridurale ou rachi-anesthésie). 3 Elle nécessite une hospitalisation plus ou moins longue et la durée de convalescence varie de 4 à 8 semaines. 4

On distingue différents types d’hystérectomies. On parle de 1,3 :

  • Hystérectomie totale lorsque l’utérus et le col de l’utérus sont retirés ;
  • Hystérectomie sub-totale lorsque le col est conservé ;
  • Hystérectomie totale avec salpingo-ovariectomie (dite non conservatrice) lorsque les ovaires et les trompes de Fallope sont également retirés ;
  • Hystérectomie radicale, lorsque les ovaires et les trompes de Fallope mais aussi le tiers supérieur du vagin et les ganglions lymphatiques pelviens sont retirés (pratiquée dans le cas de cancers gynécologiques invasifs) ;

Lorsque les ovaires sont retirés, l’intervention entraîne la ménopause et déclenche d’éventuels symptômes associés : bouffées de chaleur, prise de poids, sécheresse vaginale, sueurs nocturnes, irritabilité, baisse de libido. En l’absence de contre-indications, un traitement hormonal substitutif de la ménopause pourra vous être proposé. Le plus souvent, ce traitement est débuté dès la sortie, pour éviter ces effets climatériques. 1
Plusieurs techniques opératoires sont possibles. 1,3

Hystérectomie par voie vaginale

L’intervention se déroule par les voies naturelles, c’est-à-dire par le vagin. Il n’y a pas d’incision abdominale et donc pas de cicatrices visibles.1,3 La convalescence est plus courte que pour les autres méthodes. En revanche l’hystérectomie par voie vaginale ne peut être réalisée que si l’utérus n’est pas trop gros. 5

Hystérectomie par voie coelioscopique

Cette technique permet d’éviter d’ouvrir le ventre et de limiter les cicatrices. Une caméra est introduite par une petite incision au niveau du nombril, pour permettre au chirurgien de visualiser l’opération sur un écran. Les instruments chirurgicaux sont introduits par d’autres petites incisions au niveau de la paroi de l’abdomen. 1

Hystérectomie par voie abdominale

L’intervention est réalisée par une ouverture de l’abdomen : une incision de 15 à 20 cm, généralement horizontale, est réalisée juste au-dessus du pubis. Plus rarement, cette incision peut être verticale entre le pubis et le nombril si l’utérus est très volumineux par exemple. Elle dure entre 45 minutes et 2 heures, nécessite une période d’hospitalisation plus longue que les autres voies d’abord (entre 3 et 6 jours) et retarde plus longtemps la reprise des activités quotidiennes et du travail. Un arrêt de travail d’environ 1 mois est nécessaire. 1,3
Même si l’hystérectomie est une opération très couramment pratiquée, elle présente un risque de complications, comme toute procédure chirurgicale (réactions à l’anesthésie, saignements importants pendant l’intervention, blessure d’organes avoisinant l’utérus, infection du site opératoire, caillots, occlusion intestinale…).1

L’hystérectomie est-elle indiquée pour vous ?

Il est important de souligner le fait que l’utérus est un organe hautement symbolique et son ablation nécessite de faire le deuil de la maternité, ce qui peut être difficile même après 40 ans. Certaines femmes peuvent avoir le sentiment d’avoir perdu une part de leur féminité. 1
En cas de maladie bénigne, il est important de peser les “pour” et les “contre” d’une hystérectomie et de se renseigner sur les autres options de traitement avant de prendre sa décision. Une hystérectomie n’est pas toujours nécessaire, des alternatives existent.

Références bibliographiques
1. CNGOF. Sous la direction du Pr Jacques Lansac. Coordonné par le Dr Nicolas Evrard. Le grand livre de la gynécologie. Editions Eyrolles 2013. Pages 135-136, 140, 193, 237, 239-246, 260, 267.
2. CNGOF. Roman H, et al. Prise en charge des ménométrorragies. Hiérarchisation des stratégies thérapeutiques pour ménométrorragies avec ou sans désir de grossesse. J Gynecol Obstet Biol Reprod. 2008;37(Suppl 8):S405-17.
3. CNGOF. Fiche d’information des patientes. Hystérectomie.
4. Medical News Today. What is a hysterectomy and when is it needed? What is a hysterectomy and when is it needed? https://www.medicalnewstoday.com/articles/161555.php Consulté le 13.11.2017
5. CNGOF. Lucot JP, et al. Prise en charge des ménométrorragies. Thérapeutique chirurgicale des pathologies fonctionnelles. J Gynecol Obstet Biol Reprod. 2008;37(Suppl 8):S398-404.

Avantages

  • Stoppe les règles
  • Solution permanente et définitive

Inconvénients

  • Chirurgie invasive lourde
  • Nécessite une anesthésie générale
  • Procédure irréversible
  • Peut provoquer une ménopause précoce
  • Traitement hormonal parfois nécessaire par la suite
  • Ne fait pas partie des recommandations du CNGOF

Caractéristiques

  • Pour

    Règles abondantes, fibromes, endométriose, prolapsus utérin, douleurs pelviennes, cancer de l’utérus ou des ovaires

  • Type de traitement

    Chirurgie invasive majeure

  • Durée

    Environ 1 à 2 heures en fonction de la technique

  • Grossesse ultérieure

    Plus possible

  • Rétablissement

    4 à 8 semaines en fonction de la technique et de la santé de la patiente

Questions fréquentes

  • Qu’est-ce qu’une hystérectomie ?

    Une hystérectomie est une intervention chirurgicale proposée quand il n’y a pas d’autres alternatives et en cas d’échec des autres traitements médicaux et/ou chirurgicaux en cas de règles abondantes, de fibromes, d’endométriose, de prolapsus utérin, de douleurs pelviennes, de cancer de l’utérus ou des ovaires. Généralement l’utérus et le col de l’utérus sont retirés. Si le col de l’utérus est retiré, vous n’aurez plus de risque de cancer du col de l’utérus et vous n’aurez donc plus besoin de frottis. Si le col est laissé intact, il y a 10 % de chances que vous ayez encore des saignements au moment prévu de vos règles puisque l’endomètre sera toujours présent au niveau du col de l’utérus. Parfois, les ovaires peuvent aussi être retirés.

  • Ménopause immédiate ?

    Parfois les ovaires sont également retirés. L’intervention entraîne alors une ménopause et les éventuels symptômes associés : bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, sueurs nocturnes. Un traitement hormonal pourra vous être proposé.

  • Types d’hystérectomie

    Il existe différentes techniques chirurgicales pour pratiquer une hystérectomie.
    Hystérectomie par voie vaginale
    L’intervention se déroule par les voies naturelles, c’est-à-dire par le vagin. Il n’y a pas d’incision abdominale et donc pas de cicatrices visibles. La convalescence est plus courte que pour les autres méthodes. En revanche l’hystérectomie par voie vaginale ne peut être réalisée que si l’utérus n’est pas trop gros.
    Hystérectomie par cœlioscopie
    Cette technique permet d’éviter d’ouvrir le ventre et de limiter les cicatrices. Une caméra est introduite par une petite incision au niveau du nombril, pour permettre au chirurgien de visualiser l’opération sur un écran. Les instruments chirurgicaux sont introduits par d’autres petites incisions au niveau de la paroi de l’abdomen. Cette technique permet de réduire le risque d’infection et la durée de rétablissement par rapport aux techniques chirurgicales standards.
    Hystérectomie par voie abdominale
    L’intervention est réalisée par une ouverture de l’abdomen : une incision de 15 à 20 cm, généralement horizontale, est réalisée juste au-dessus du pubis. Plus rarement, cette incision peut être verticale entre le pubis et le nombril si l’utérus est très volumineux par exemple. Elle nécessite une période d’hospitalisation plus longue que les autres voies d’abord et retarde plus longtemps la reprise des activités quotidiennes et du travail.

  • L’hystérectomie est-elle indiquée pour vous ?

    En cas de maladie bénigne, il est important de peser les “pour” et les “contre” d’une hystérectomie et de se renseigner sur les autres options de traitement avant de prendre sa décision. Une hystérectomie n’est pas toujours nécessaire, des alternatives existent.

Témoignages
    • Valérie*, 44 ans Je peux courir et nager de nouveau depuis mon traitement
      Mes règles m’ont rendue malheureuse pendant de nombreuses années. J’ai toujours eu des règles abondantes pendant une semaine, et en plus de ça, mes cycles étaient plus courts que pour la plupart des femmes, ils ne duraient que 21 jours.
    • Caroline*, 32 ans Je suis toujours en quête d’une solution pour mes règles abondantes
      Je n’ai pas compris ce qui m’arrivait lorsque j’ai eu mes premières règles après l’accouchement. Mes règles étaient soudainement devenues très abondantes, il y avait du sang partout. J’avais l’impression d’avoir des contractions, même si naturellement c’était impossible.
    • Brigitte*, 51 ans Depuis mon ablation de l’endomètre, je n’ai plus de règles et plus de douleurs
      J’étais au bout du rouleau. J’avais des douleurs terribles dans le dos et au ventre que les médicaments ne pouvaient pas soulager. J’ai eu des règles abondantes non-stop pendant presque un mois entier, je me sentais vidée, misérable, alors je suis finalement allée voir mon médecin.
    • Marie*, 47 ans J’ai une anémie à cause de mes règles abondantes
      Parfois je fais des allers-retours aux toilettes pendant des heures. D’ordinaire, je suis quelqu’un de plutôt sociable, qui a confiance en elle, mais dans ces moments-là je ne me reconnais pas, je suis très embarrassée.
     

    * Les prénoms et les photographies ont été modifiés pour préserver la confidentialité des patientes.

    Information sur l’usage des cookies
    Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En savoir plus sur notre utilisation des cookies et sur la manière dont vous pouvez modifier vos paramètres. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
     
    X
    Votre avis compte! Participez à l’amélioration du site en répondant à quelques questions. OuiNon
    Retrouvez le questionnaire dans le menu en haut de l'écran